Hong Kong relève son niveau d'alerte à la grippe aviaire

La découverte d'une nouvelle personne infectée par le virus H7N9 a incité Hong Kong à relever dimanche son niveau d'alerte à la grippe aviaire.
28 déc. 2014, 15:33
epa04044993 Hong Kong Health Department workers are seen disposing dead chickens during a cull of 20,000 chickens, in the wake of a discovery of the H7N9 bird flu virus in a batch of live birds imported to the city from the southern Chinese province of Guangdong, Hong Kong, China, 28 January 2014. The Hong Kong government also announced it would suspend imports of fresh poultry from mainland China for 21 days.  EPA/ALEX HOFFORD

Hong Kong a relevé dimanche son niveau d'alerte à la grippe aviaire après l'hospitalisation d'une femme dans un état critique, ont annoncé les autorités locales. La patiente de 68 ans a été hospitalisée le jour de Noël, deux semaines après son retour de Shenzhen, dans le sud de la Chine, où elle avait consommé du poulet.

Dix personnes, dont trois sont décédées, ont été diagnostiquées à Hong Kong comme porteuses du virus H7N9, une nouvelle souche de la grippe aviaire qui a tué plus de 170 personnes depuis son apparition en 2013. Toutes avaient contracté le virus en Chine populaire, selon le Centre de protection sanitaire de la ville.

Hong Kong a adopté un système d'alerte précoce à la grippe aviaire après la crise en 2003 du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), dont les symptômes sont similaires. L'épidémie avait touché 1800 habitants dans l'ex-colonie britannique, dont 299 sont morts.