Ghanéens et Uruguayens poursuivent leur rêve

02 août 2015, 19:22

Pour sa deuxième Coupe du monde après 2006, le Ghana s'est hissé en quart de finale après avoir sorti les Etats-Unis après prolongation (2-1). A Rustenburg, le but décisif est tombé à la 93e du pied gauche de Gyan, au terme d'une rencontre très ouverte qui aurait pu basculer d'un côté comme de l'autre. Les Black Stars, éliminées en huitième de finale par le Brésil il y a quatre ans, continueront donc de porter les espoirs du continent dans ce Mondial sud-africain. Vendredi, ils affronteront l'Uruguay au Soccer City de Johannesburg.

Les Ghanéens doivent beaucoup dans ce succès à trois hommes: Kevin Prince Boateng, Asamoah Gyan et leur gardien Richard Kingson. Boateng a mis au service de son équipe toute sa puissance et sa détermination dans l'entrejeu, inscrivant l'ouverture du score à la 8e minute déjà, au terme d'un rush qui a laissé la défense US sur place. Gyan, lui, a fait vivre tout au long de la rencontre un enfer à ses adversaires. Son impact physique et sa vivacité ont sans cesse posé des problèmes à la défense américaine. Le buteur de Rennes a alors été récompensé de ses efforts à la 93e quand, sur un long ballon, il a su résister à la charge de son coéquipier en Bretagne Carlos Bocanegra pour tromper Tim Howard.

Pour les Américains, cette sortie de tournoi, sous les yeux de Bill Clinton et de Kobe Bryant, fait mal. Vainqueurs de leur poule devant l'Angleterre, ils avaient des envies de grandeur. Surtout après avoir atteint la finale de la Coupe des Confédérations en juin 2009, en ayant sorti en demi-finale l'Espagne.

Suarez qualifie l'Uruguay

Pour la première fois depuis quarante ans - victoire 1-0 contre l'URSS -, l'Uruguay disputera un quart de finale de la Coupe du monde. A Port Elizabeth, la Céleste a battu une courageuse équipe de Corée du Sud 2-1 grâce à un doublé de Luis Suarez (8e et 80e). Le joyau d'Ajax Amsterdam a ouvert la marque dès la 8e, après une grosse erreur du gardien coréen, qui appréciait mal un centre de Forlan. Une fois cet avantage dans la poche, les Uruguayens ont spéculé, laissant l'initiative à leurs adversaires. Ceux-ci mettaient beaucoup de pression sur le but sud-américain en seconde période.

Après plusieurs situations chaudes, la Corée du Sud égalisait sur une tête de Lee Chung-Yong (68e), qui profitait d'un dégagement raté d'un défenseur et de la sortie hésitante du gardien Muslera. Il s'agissait du premier but encaissé par l'Uruguay depuis le début du tournoi. Rejointe, un peu par sa faute en raison de son attitude trop défensive, la Céleste se relançait à une vingtaine de minutes de la fin. Suarez (73e et 74e) se créait deux occasions, avant de signer le but de la victoire d'une superbe frappe enroulée à la 80e. Les Sud-Coréens, eux, quittent la compétition la tête haute. /si

Uruguay - Corée du Sud 2-1 (1-0)

Nelson Mandela Bay: 30 597 spectateurs.

Arbitre: Stark (All).

Buts: 8e Suarez 1-0. 68e Lee Chung-Yong 1-1. 80e Suarez 2-1.

Uruguay: Muslera; Maximiliano Pereira, Lugano, Godin (46e Victorino), Fucile; Arevalo, Perez, Alvaro Pereira (74e Lodeiro); Forlan; Cavani, Suarez (84e Fernandez).

Corée du Sud: Jung; Cha, Cho, Lee Jung-Soo, Lee Young-Pyo; Ki (85e Yeom Ki-Hun), Kim Jung-Woo; Kim Jae-Sung (61e Lee Dong-Gook), Park Ji-Sung, Lee Chung-Yong; Park Chu-Young.

Notes: Avertissements: 38e Kim Jung-Woo, 69e Cha, 83e Cho.

États-Unis - Ghana 1-2 (0-1 1-1)

ROYAL BAFOKENG: 34 976 spectateurs.

Arbitre: Kassai (Hon).

Buts: 8e Boateng 0-1. 62e Donovan (penalty) 1-1. 93e Gyan 1-2.

états-Unis: Howard; Cherundolo, Demerit, Bocanegra, Bornstein; Donovan, Bradley, Clark (31e Edu), Dempsey; Findley (46e Feilhaber), Altidore (91e Gomez).

Ghana: Kingson; Pantsil, Jonathan Mensah, John Mensah, Sarpei (72e Addy); Annan; Inkoom (113e Muntari), Boateng (78e Appiah), Asamoah, Ayew; Gyan.

Notes: Avertissements: 7e Clark, 17e Cherundolo, 61e Jonathan Mensah, 68e Bocanegra, 92e Ayew.