Votre publicité ici avec IMPACT_medias

François Bayrou a rejoint Royal et Sarkozy

Le candidat centriste à la présidentielle en France François Bayrou est crédité de 24% des intentions de vote au premier tour en progression de 7 points, selon un sondage publié hier. Il talonne la socialiste Ségolène Royal (25) et le favori de la droite Nicolas Sarkozy (26). François Bayrou était crédité dans un précédent sondage CSA réalisé le 1er mars de 17% d'intentions de vote au premier tour. Selon ce nouveau sondage réalisé pour le «Parisien» et «i-Télé», le candidat du Front national (extrême droite) Jean-Marie Le Pen reste stable avec 14% d'intentions de vote.

09 mars 2007, 12:00

Au second tour, Nicolas Sarkozy l'emporterait contre Ségolène Royal par 53% des voix contre 47%. Dans le précédent sondage, Nicolas Sarkozy gagnait avec 52% des voix contre 48 à Ségolène Royal.

Vingt-sept pour cent des personnes interrogées ont l'intention de s'abstenir ou de voter blanc ou nul au second tour et 24% au premier tour.

Aucun autre candidat n'atteint les 5% au premier tour. L'altermondialiste José Bové obtient 3% des intentions de vote contre 2,5% à Olivier Besancenot (extrême gauche).

En visite à Bruxelles, François Bayrou a jugé «très impressionnant» le changement que reflètent les sondages d'opinion le créditant d'un nombre croissant d'intentions de vote au premier tour de l'élection. «Je pense depuis longtemps que les Français ont en eux le besoin, l'envie, la détermination de changer le paysage poltique», a-t-il dit devant la presse.

Interrogé sur les critiques que son émergence en tant que «troisième homme» de la campagne suscite chez ses adversaires de l'UMP et du Parti socialiste, François Bayrou s'est dit prêt. «Il va me falloir une défense assez solide pour résister à toutes les attaques de toute nature», a-t-il dit. /ats-afp-reuters

Votre publicité ici avec IMPACT_medias