France: une fillette de 7 ans retrouvée vivante après avoir été enlevée

Jeudi, une fillette de 7 ans a été enlevée en Meurthe-et-Moselle en France. Elle a été retrouvée saine et sauve dans la soirée au bout de huit heures de recherches. Son ravisseur court toujours.

24 avr. 2015, 09:10
216969995

Une fillette de 7 ans enlevée jeudi dans un village de Meurthe-et-Moselle en France a été retrouvée saine et sauve dans les Ardennes au bout de huit heures, après le déclenchement d'une "alerte enlèvement". Un important dispositif de recherches a été déployé.

La fillette a été "déposée" devant une maison à Grandpré dans les Ardennes françaises, a annoncé Pascal Niggemann, commandant de la compagnie de Briey. Elle a pu parler avec ses parents au téléphone et ces derniers devaient la récupérer très vite.

"On avait bien affaire à un enlèvement", a confirmé le procureur de Briey, Yves Le Clair lors d'une conférence de presse nocturne à Sancy, le petit village de 350 habitants où la fillette avait disparu. Selon le procureur, la fillette a raconté n'avoir "pas été victime de violences, ni physiques, ni sexuelles."

Elle a été déposée à 23h00 devant une maison de Grandpré, un petit village rural de 450 habitants situé à deux heures de voiture du lieu de l'enlèvement, à environ 80 kilomètres à l'est de Reims. Elle a frappé à la porte, et la résidente, médecin de profession, lui a ouvert.

Recherches pour trouver l'auteur

"Le dispositif 'Alerte enlèvement' a été levé, mais les recherches se poursuivent, pour interpeller l'auteur. Les autorités avaient déclenché cette procédure après la disparition de la fillette, qui avait échappé à l'attention de sa mère alors qu'elle faisait du vélo à une centaine de mètres à peine du domicile familial.

La fillette avait été recherchée dans une large zone autour du village et l'alerte avait également été transmise à la Belgique, au Luxembourg et à l'Allemagne, dont les frontières sont proches.

Le dispositif de recherches était monté en puissance tout au long de la journée, mobilisant jusqu'à une centaine de militaires, dont 30 gendarmes mobiles. Un hélicoptère et deux équipes cynophiles ont également participé aux recherches. Un gendarme participant à ces recherches est mort, victime d'un accident de moto en se rendant sur les lieux, a annoncé jeudi le ministère de l'Intérieur.