France: deux détenus de la prison de Fresnes mis en examen pour projet d'attentat

En France, deux islamistes radicaux projetaient un attentat depuis la prison de Fresnes. Extraits de leur cellule, ils ont été placés en garde à vue pendant quatre jours. Après examen, ils ont été à nouveau écroués en détention provisoire.
10 oct. 2017, 07:26
Les deux hommes étaient en contact téléphonique avec d'autres détenus radicalisés incarcérés dans d'autres établissements pénitentiaires. (Illustration)

Deux détenus de la prison de Fresnes ont été mis en examen pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste criminelle. Ils sont soupçonnés d'avoir projeté un attentat depuis la prison de banlieue parisienne.

De source judiciaire, on indique qu'ils fomentaient de commettre des attentats à l'extérieur de la prison puisqu'ils devaient sortir l'un et l'autre dans les jours à venir. Tous deux étaient incarcérés pour des faits de droit commun - braquage, violences, vols - mais étaient connus en prison pour leur radicalisation.

 

 

"Ces deux islamistes radicaux voulaient monter un groupe de combattants avec la volonté de monter en puissance par le biais de diverses actions, à l'extérieur de la prison, ciblant entre autres des policiers et des surveillants de prison", a expliqué une source proche de l'enquête.

Ils ont été extraits de cellule, placés pendant quatre jours en garde à vue à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), mis en examen puis de nouveau écroués en détention provisoire dans ce cadre.

Les deux hommes étaient en contact téléphonique avec d'autres détenus radicalisés incarcérés dans d'autres établissements pénitentiaires.