Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Fin du coup d'Etat au Burundi

Le putsch a échoué, et le président sortant Pierre Nkurunziza reprend les rênes du pouvoir. Mais ses opposants veulent toujours sa chute.

16 mai 2015, 00:01
data_art_9124185

Pour Nestor Bankumukunzi, les affrontements de jeudi dans les rues de Bujumbura avaient un air désagréable de déjà-vu. Le directeur de la Radio-Télévision nationale du Burundi (RTNB) était loin d'en être à son premier coup d'État et savait à quoi s'attendre. "Quand il y a un coup, les mutins se dirigent d'abord vers la RTNB pour s'adresser à la population. Cela se passe toujours comme ça au Burundi" , dit-il avec le sourire, pas peu fier de l'importance stratégique de sa radio.

Après l'annonce d'une tentative de coup d'Etat par le major général Godefroid Niyombare, deux factions de l'armée nationale se sont affrontées jeudi dans les rues de la capitale burundaise pour le contrôle des points stratégiques. Tout s'est joué autour de la RTNB, où loyalistes et putschistes se sont battus pendant une heure et demie, avant que les troupes fidèles au président Pierre Nkurunziza ne l'emportent et mettent un...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias