Facebook interdira des transactions d'armes à feu sur son réseau

Après les débats suscités par l'accès aux armes à la suite de tueries aux Etats-Unis, Facebook va interdire l'utilisation de son réseau pour les ventes privées d'armes à feu.

30 janv. 2016, 08:23
Les nouvelles règles n'affecteront pas les commerçants ayant une licence pour vendre des armes.

Facebook a fait savoir vendredi qu'il allait entreprendre d'interdire aux utilisateurs de coordonner des ventes privées d'armes à feu via son réseau social. Cette décision intervient sur fond de débat aux Etats-Unis sur l'accès aux armes à feu à la suite d'une série de tueries.

"Depuis ces deux dernières années, de plus en plus de gens utilisent Facebook pour découvrir des produits et pour acheter et vendre des choses les uns aux autres", a expliqué Monika Bickert, responsable des politiques de produits de Facebook.

Le groupe américain a mis à jour sa réglementation sur l'interdiction faite aux utilisateurs de vendre de la marijuana, des produits pharmaceutiques et de la drogue.

Facebook avait déjà interdit aux vendeurs privés d'armes à feu de préciser qu'ils n'exigeaient pas de contrôle sur les antécédents des acheteurs ou de proposer des transactions d'un Etat à l'autre des Etats-Unis sans passer par un vendeur assermenté.

Les nouvelles règles n'affecteront pas les commerçants ayant une licence pour vendre des armes. Ceux-ci pourront continuer à montrer leur catalogue sur le réseau aux 1,59 milliard de membres.