Etats-Unis: grosse chaleur et record des températures à Washington

Le centre et l’est des États-Unis sont frappés par une vague de chaleur sans précédent. Dans certaines régions plus d’une centaine d’écoles ont dû être fermées faute d’air conditionné. Ces températures exceptionnelles contrastent avec les fortes chutes de neige tombées dans le nord-ouest du pays en début de semaine.
03 oct. 2019, 06:57
A Washington, le mercure a atteint 36,6 degrés Celsius dans l'après-midi, du jamais vu pour un 2 octobre depuis l'établissement des mesures en 1972, selon le NWS.

Une chaleur inhabituelle pour la saison frappait mercredi le centre et l’est des Etats-Unis, où des écoles sans air climatisé ont fermé. Un record historique a été battu dans la capitale fédérale, Washington.

Les températures seront de 5 à 10 degrés Celsius au-dessus de la normale dans certaines parties de la vallée du Mississippi jusqu’à la côte atlantique, avait prévenu le service météorologique américain (NWS) dans son bulletin matinal.

A Washington, le mercure a atteint 36,6 degrés Celsius dans l’après-midi, du jamais vu pour un 2 octobre depuis l’établissement des mesures en 1972, selon le NWS. Les températures y ont dépassé les 32 degrés pour la 61e fois cette année, a souligné sur Twitter la mairie de la capitale.

 

 

La chaleur n’a pas épargné le Nord-Est américain, avec 33 degrés enregistrés à Central Park à New York, battant un record qui tenait depuis octobre 1941, a indiqué le NWS.

Hiver dans le Montana

Dans l’Ohio, la ville de Columbus a fermé depuis mardi plus d’une centaine d’écoles ne disposant pas de système d’air climatisé dans les classes, en raison de la chaleur combinée avec un fort taux d’humidité. Dans les lycées de la ville, les activités sportives ont été interdites après 11 h 00 et elles ont été annulées pour les élèves de primaire et de collège.

Dans le Maryland (nord-est), le conseil des écoles du comté de Baltimore a également annoncé la fermeture mercredi de «tous les bâtiments non équipés d’air climatisé». Avec une pointe à 36,6 degrés, la ville a battu son record de température pour un mois d’octobre, qui datait, lui aussi, de 1941.

 

 

Les températures ne devraient commencer à baisser que vendredi dans le centre, alors que le nord-est verra dès jeudi le thermomètre chuter de 17 degrés à New York et de près de 10 degrés à Washington.

Cette vague de chaleur, très rare à cette époque de l’année, intervient quelques jours après l’arrivée surprise de l’hiver dans le nord-ouest du pays, où le Montana a été frappé en fin de semaine dernière par des chutes de neige hors du commun.