Votre publicité ici avec IMPACT_medias

En France, le loup devra se tenir sur ses gardes ces prochaines années

Le nouveau plan d'action sur le loup est entré en vigueur en France depuis le début de cette année. Celui-ci prévoit que 24 loups pourront être abattus

25 avr. 2013, 16:15
Un chien-loup de Tchequie est photographie aux Diablerets. Ces chiens-loups sont venus pour effectuer des tests de simulation d'attaque sur un troupeau de moutons.

Comme l'a révélé le Dauphiné-Libéré dans son édition de mercredi, les éleveurs français testeront cette année le nouveau plan d'action sur le loup qui déploiera ses effets jusqu'en 2017. Le but de cette mesure est de mieux protéger et de simplifier l'indemnisation des éleveurs.

Avec ce nouveau plan, 24 loups pourront être abattus en France, contre 11 l'an dernier. Les conditions de tir d’effarouchement et de défense ont également été revues, dans un souci d'efficacité. Le plan vise également à mieux connaître le loup et son mode de vie.

Dans le département de la Savoie, région la plus sensible lorsqu'il s'agit du loup, le texte du nouveau plan d'action est très étudié, tant la cohabitation entre les éleveurs et le loup se passe mal. Le plan vise ainsi à simplifier le mode d’indemnisation des éleveurs après les attaques, après les lourdeurs administratives dénoncées.

Quelques 250 loups se trouveraient en France, la majorité dans les Alpes. Selon des experts, la population des loups progresse de 25 % chaque année.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias