Réservé aux abonnés

Elles plaident non coupables

Début du procès de l’assassinat de Kim Jong-nam.
03 oct. 2017, 00:12
FILE - In this combination of March 1, 2017, file photos, Indonesian suspect Siti Aisyah, left, and Vietnamese suspect Doan Thi Huong, both suspects in the killing of Kim Jong Nam, North Korean leader Kim Jong Un's estranged half brother, are escorted out of court by police officers in Sepang, Malaysia. The trial of two women accused of poisoning the estranged half brother of North Korea's ruler is scheduled to begin Monday, Oct. 2, 2017,  in Malaysia's High Court, nearly eight months after the brazen airport assassination.(AP Photo/Daniel Chan, File) Malaysia North Korea

Deux femmes accusées de l’assassinat en Malaisie du demi-frère en disgrâce du dirigeant de la Corée du Nord ont plaidé non coupables hier. Le procureur leur a reproché d’avoir préparé ce crime aux relents de Guerre froide. Le procès doit durer plus de deux mois. Un important dispositif de sécurité a été déployé pour le procès de l’Indonésienne Siti Aisyah et de la Vietnamienne Thi Huong. Elles sont arrivées menottées et portaient un gilet pare-balles devant la Haute Cour de Shah Alam, dans la banlieue de Kuala Lumpur, où se trouve l’aéroport international de la capitale de ce pays d’Asie du Su...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois