Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Elections historiques

14 nov. 2009, 04:15

Le Kosovo votera demain pour des élections locales, premier scrutin depuis la proclamation d'indépendance. Certains Serbes, par souci de pragmatisme, devraient y participe malgré l'hostilité de leur communauté aux autorités de Pristina.

Le scrutin est considéré par les autorités albanaises comme l'événement le plus important depuis que le Kosovo a proclamé son indépendance vis-à-vis de la Serbie, le 17 février 2008, et des mesures ont été prises pour éviter toute violence.

Plus d'un million et demi d'électeurs sont appelés à voter pour élire leurs maires et adjoints aux conseils municipaux de 36 communes.

Le commandant de la Force multinationale dirigée par l'Otan, le général allemand Markus Bentler, a déclaré que les quelque 13 000 soldats de la KFOR étaient en mesure de réagir «dans les plus brefs délais en cas de besoin». Le général Bentler s'est dit toutefois préoccupé par la «tension» qui persiste dans le nord du territoire où les Serbes, au nombre d'environ 40 000, sont majoritaires.

Dans cette région limitrophe de la Serbie, les Serbes entendent boycotter massivement les élections, suivant en cela les appels des autorités serbes et de l'influente église orthodoxe.

En revanche, pour les quelque 80 000 Serbes répartis dans différentes enclaves au Kosovo, au milieu d'une population albanaise, l'option du boycott n'est pas évidente. /ats-afp

Votre publicité ici avec IMPACT_medias