DSK et Dodo la Saumure relaxés à Lille

Dominique Strauss-Khan et Dominique "Dodo la Saumure" Alderweireld ont été relaxés par le Tribunal correctionnel de Lille dans l'affaire de proxénétisme du Carlton à Lille.
07 août 2015, 15:31
Dominique Strauss-Kahn veut porter plainte contre le film d'Abel Ferrara.

Le tribunal correctionnel de Lille a relaxé ce vendredi Dominique Strauss-Khan dans l'affaire de proxénétisme dite du Carlton de Lille. L'ancien patron du Fonds monétaire international (FMI) était jugé pour "proxénétisme aggravé".

L'ancien ministre socialiste était présent devant la cour pour entendre ce délibéré. Ce jugement est conforme aux réquisitions du parquet, qui avait demandé en février sa relaxe "pure et simple", à l'issue de trois semaines de procès au cours desquelles sa défense n'avait guère été mise à mal.

Soupçonné d'avoir été le "pivot central" de rencontres avec des prostituées entre 2008 et 2011 à Lille, Paris, Bruxelles et Washington, il a toujours nié avoir été à l'origine des "parties fines" auxquelles il a participé, ajoutant n'avoir jamais soupçonné la qualité des participantes.

L'ex-ministre de l'Economie, un temps promis aux plus hautes fonctions en France, risquait en théorie jusqu'à 10 ans de prison et 1,5 million d'euros d'amende.

Le tenancier de maison close Dominique Alderweireld, alias "Dodo la Saumure", a lui aussi été relaxé, comme la plupart des accusés. Le tribunal a considéré qu'il n'était pas démontré qu'il avait envoyé des filles engagées par ses soins en Belgique pour se prostituer en France.

Une peine de deux ans de prison avait été requises, dont un an ferme. Dodo la Saumure avait déjà été condamné deux fois pour des faits similaires en France (deux ans et 18 mois de prison) et une fois en Belgique (cinq ans avec sursis devant le Tribunal correctionnel de Tournai).

Le tribunal a considéré qu'il n'était pas démontré qu'il avait envoyé des filles engagées par ses soins en Belgique pour se prostituer en France.

"Force est de constater que le contrat avec M. L. a été signé en Belgique pour des activités exercées en Belgique. L'embauche n'a pas eu lieu en France. Au sujet de la rencontre qui s'est déroulée à Lille, on ignore ce qu'il s'est dit et cela ne rejoint pas l'article 225-5 du code pénal français", a-t-il conclu.

Pour la cour, Dodo la Saumure n'a pas servi d'intermédiaire non plus. M. Alderweireld et sa compagne Béatrice Legrain ont donc été relaxés.

Alors que le tribunal poursuivait vendredi matin sa lecture du procès, seul René Kojfer a été condamné à un an de prison avec sursis pour avoir joué les intermédiaires entre des prostituées et des notables. Le directeur et le propriétaire de l'hôtel ont été relaxés.

Parmi les accusés figurait aussi Dominique Strauss-Kahn. L'ancien patron du Fonds monétaire international (FMI) est soupçonné d'avoir été "le roi de la fête" lors de soirées avec des prostituées organisées à Lille, en Belgique et à Washington, où siège le FMI.

 

René Kojfer, présenté comme élément central de l'affaire, témoigne dans ce document.