Réservé aux abonnés

Deux morts et des dizaines d’arrestations

Violents heurts à la suite de la hausse du prix de l’essence.

18 nov. 2019, 00:01
epa08002047 Iranian protesters block a highway following fuel price increase in Tehran, Iran, 16 November 2019. Media reported that people protested on highways a day after the government increased fuel price by at least 50 percent.  EPA/STRINGER IRAN FUEL PROTESTS

Un policier et au moins un civil ont été tués, depuis vendredi, lors de manifestations dans plusieurs villes d’Iran contre la hausse du prix de l’essence. Le guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei, a apporté hier son soutien à cette mesure.

Le lieutenant de police est mort dans la nuit de samedi à hier des suites de ses blessures, après avoir été la cible de tirs lors de heurts avec des «émeutiers» armés en marge d’un rassemblement à Kermanshah (ouest), a indiqué l’agence officielle Irna.

Pas de marche arrière

Samedi, l’agence semi-officielle Isna avait annoncé, sans en préciser la cause, la mor...