Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Deux livres content la difficulté de François à réformer la Curie

La volonté du pape en butte à la résistance d’une partie du clergé.

05 nov. 2015, 00:11
epa05010442 Italian journalist and writer Gianluigi Nuzzi looks on during a press conference promoting the release of his new book 'Via Crucis' in Rome, Italy, 04 November 2015.  EPA/GIORGIO ONORATI ITALY LITERATURE

Un nouveau «VatiLeaks»? Mauvaise gestion, cupidité, favoritisme et corruption: deux ouvrages écrits par des journalistes italiens parus en Italie décrivent un Vatican où la volonté réformatrice du pape François se heurte à une vive résistance.

«Via Crucis» de Gianluigi Nuzzi («Chemin de croix» dans sa version française à paraître le 11 novembre) et «Avarizia» d’Emiliano Fittipaldi ont d’ores et déjà été condamnés par le Vatican, où deux anciens membres d’une ex-commission mise en place par le pape argentin ont été arrêtés et interrogés pour diffusion de documents confidentiels.

Annonçant ces «convocations», le Bureau de presse du Saint-Siège a déclaré lundi que ces deux livres étaient «le fruit d’une grave trahison de la confiance accordée par le Saint-Père» et ont accusé leurs auteurs de «tirer profit d’un acte illicite qui pourrait avoir des répercussions juridiques et éventuellement pénales».

Ces livres, a ajouté le Vatican, «sèment la confusion et donnent lieu...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias