Des révélations en cascade

Simon Hughes, favori pour prendre la direction des libéraux-démocrates, deuxième parti d'opposition britannique, a admis hier qu'il avait eu des relations homosexuelles par le passé.

27 janv. 2006, 12:00

«Je suis parfaitement prêt à admettre que j'ai été à la fois homosexuel et hétérosexuel dans le passé. J'espère q e ça ne me disqualifie pas pour faire un bon travail dans ma vie publique et je me propose de continuer avec le même enthousiasme et la même détermination», a-t-il déclaré au quotidien tabloïd «The Sun».

Simon Hughes, célibataire de 54 ans, avait nié plusieurs fois ces dernières semaines être homosexuel. La révélation le week-end dernier dans la presse populaire qu'un autre candidat à la direction du parti, Mark Oaten, député marié et père de famille, avait eu des relations avec un jeune prostitué homosexuel, l'avait forcé à se retirer de la course. Le 7 janvier, Charles Kennedy, qui dirigeait le parti depuis 1999, avait admis un problème d'alcoolisme, que la presse s'apprêtait à rendre public. Il avait été poussé deux jours plus tard à la démission. /ats-afp