Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Des Pussy Riot exemplaires

Elles ne vont pas demander de grâce présidentielle.

21 août 2012, 00:01
data_art_6312297.jpg

Les trois jeunes femmes du groupe de punk russe Pussy Riot condamnées vendredi à deux ans de camp pour une "prière punk" contre Vladimir Poutine ne vont pas déposer une demande en grâce présidentielle, a annoncé hier l'un de leurs avocats. Mais elles feront appel du jugement.

Les avocats ont posé aux trois jeunes femmes la question d'une éventuelle demande en grâce présidentielle juste après l'énoncé des peines vendredi, et "littéralement, elles ont répondu: 'qu'ils aillent au diable avec cette grâce'" , a dit l'avocat Nikolaï Polozov.

Il a par ailleurs réitéré l'intention de la défense de faire appel de cette condamnation. Le procès des Pussy Riot a acquis un retentissement international et le jugement rendu a été vivement critiqué à l'étranger ou il a été qualifié de "disproportionné" . Quelques manifestants masqués ont appelé hier à Zurich à la libération des trois jeunes femmes. ATS

Votre publicité ici avec IMPACT_medias