Des plages des Canaries souillées de carburant

Les plages des Canaries sont contaminées par du carburant provenant d'un navire russe qui a coulé il y a dix jours au larges des îles.

25 avr. 2015, 09:22
epa04717978 TV grab provided by the Spanish Public Works minister which has been taken from a robot submarine that shows Russian petrol ship Oleg Naydenov sunk 2,700 meters since last 14 April next to Gran Canaria's island, Canary Island on 23 April 2015. The ship was carrying more than 1,400 tons of fuel  when it caught fire inside the port of Las Palmas and was towed out to sea to prevent an explosion near land.  EPA/Public Works minister / HANDOUT   EDITORIAL USE ONLY

Du carburant provenant de l'épave d'un chalutier russe qui a coulé il y a près de 10 jours au large des îles touristiques des Canaries est arrivé sur des plages de cet archipel, a annoncé vendredi le gouvernement espagnol.

"200 kg d'hydrocarbures ont été retirés", a précisé le ministère de l'Equipement dans un communiqué. Les spécialistes "sont prêts à intervenir si plus de fuel parvenait jusqu'aux plages, ce qui n'est pas arrivé ces dernières heures", a-t-il ajouté.

Des fuites de combustibles avaient été détectées la veille dans l'épave du chalutier par un robot sous-marin à 2700 mètres de profondeur, là où repose l'épave de l'Oleg Neydanov.

Le 11 avril, un incendie s'était déclaré à bord du chalutier russe, accusé à plusieurs reprises de pêche illégale notamment par Greenpeace, dans le port de Las Palmas, sur l'île de Grande Canarie. Face au risque de propagation du feu aux autres bateaux amarrés, les autorités espagnoles avaient décidé de le remorquer vers la haute mer, où il a coulé le 15 avril, sans faire de victimes.

1500 tonnes de fuel

De mauvaises conditions météorologiques avaient alors empêché d'aspirer les 1500 tonnes de combustible que contenait le chalutier, selon les autorités.

Les associations de protection de la nature se sont, elles, inquiétées de la dispersion du carburant dans cette zone riche en flore et en faune, dont des cétacés et des tortues. "Pour l'instant, deux tortues et sept oiseaux ont été récupérés ou soignés" après avoir été couverts de fuel, selon le ministère.

Les îles espagnoles des Canaries, situées en face des côtes d'Afrique de l'Ouest, vivent essentiellement du tourisme, avec plus de 10 millions de visiteurs par an.