Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Des moines désespérés

29 mai 2012, 00:01
data_art_6071643.jpg

Un Tibétain est mort et un autre s'est grièvement blessé en tentant de s'immoler par le feu dimanche à Lhassa. La capitale du Tibet n'avait jusque-là pas enregistré de tels actes désespérés, accomplis en réaction à la tutelle implacable de la Chine.

Les deux hommes se sont transformés en torches humaines au coeur de cette ville historique du plateau tibétain. Lhassa est l'actuel chef-lieu de la région autonome du Tibet, elle-même située dans le sud-ouest de la Chine. La ville, pratiquement toujours fermée à la presse étrangère et ouverte aux touristes s'ils sont détenteurs d'un laissez-passer, est placée sous haute sécurité depuis les violences qui s'y sont déroulées en 2008.

Les policiers sont parvenus à éteindre les flammes "en quelques minutes" , a rapporté hier l'agence Chine nouvelle. L'un des deux Tibétains a survécu à ses blessures, selon l'agence officielle.

L'acte désespéré des deux Tibétains, des jeunes moines selon Radio...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias