Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Des cardinaux soupçonnés

Le pape se met en colère et veut croire que la vérité "sortira au grand jour". Le directeur de la salle de presse du Saint-Siège dément toute implication.

29 mai 2012, 00:01
data_art_6071654.jpg

Des cardinaux sont-ils impliqués dans la fuite de documents confidentiels, des correspondances privées destinées à Benoît XVI, qui secoue depuis une semaine le monde du Vatican? Deux quotidiens italiens, plutôt sérieux en matière de couverture du Saint-Siège - "Il Messagero" et "Il Corriere della Sera" -, l'affirmaient hier matin en donnant la parole à des sources vaticanes de hauts rangs, sous couvert toutefois d'anonymat mais avec des discours visiblement bien informés et, surtout, très cohérents.

Affirmations en revanche démenties, hier en début d'après midi, par le père Federico Lombardi, directeur de la salle de presse du Saint-Siège. "Une pure fantaisie" , a-t-il affirmé. Il a reconnu que la commission - formée à la demande de Benoît XVI - pour établir la vérité sur ces fuites, interrogeait actuellement des cardinaux, chefs de dicastères (de ministères de la curie romaine) et une série de responsables à tous les niveaux de cette administration...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias