Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Coup dur pour la lutte antisida

24 sept. 2007, 12:00

Le laboratoire pharmaceutique américain Merck a annoncé samedi avoir mis fin à ses essais d'un vaccin contre le sida. Une étude sur 1500 volontaires a montré qu'il n'empêchait pas la contamination.

Cette décision porte un coup à la lutte contre le sida dans le monde, car le vaccin avait été décrit comme prometteur.

La décision de Merck a suscité une «grande déception» parmi les acteurs de la lutte antisida en Afrique du Sud, un des pays où le vaccin était testé. «Ce vaccin s'était montré très prometteur tout au long de son développement», a déclaré Glenda Gray, qui supervisait l'essai en Afrique du Sud, où vivent 5,5 millions de séropositifs.

«Il avait suscité des réponses immunitaires merveilleuses, mais ces réponses ne se sont pas traduites par une protection contre une infection par le virus HIV», a-t-elle ajouté.

Depuis février, le prototype était testé sur 700 personnes non contaminées dans cinq hôpitaux sud-africains, ce qui en faisait le premier essai de cette ampleur jamais mené en Afrique. / ats-afp

Votre publicité ici avec IMPACT_medias