Réservé aux abonnés

Coup de froid avec Washington

Signe d’une érosion de la confiance entre les deux alliés, les sujets de vexations s’accumulent entre les Etats-Unis et Ankara.
12 oct. 2017, 00:47
DATA_ART_11583418

C’est un style peu diplomatique que ne renierait pas le président Donald Trump s’il n’en était, indirectement, la cible. Son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan, n’était pas loin, mardi, de comparer le consulat américain d’Istanbul à un nid d’espions. «Quelque chose s’y trame. Comment ces agents ont-ils pu s’infiltrer? Qui les a placés là?», a-t-il lancé en référence aux deux employés consulaires – l’un incarcéré, l’autre inquiété – que la justice turque accuse d’être liés au prédicateur Fethullah Gülen, installé aux Etats-Unis et cerveau présumé de la tentative de putsch de l’été 2016.

Suspen...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois