Réservé aux abonnés

Coronavirus: un laboratoire romain pourrait gagner la course aux vaccins

Le candidat-vaccin italo-britannique pourrait être commercialisé avant la fin de l’année. Les tests cliniques de la phase 3 devraient être bouclés début novembre.
05 oct. 2020, 00:01 / Màj. le 05 oct. 2020 à 06:46
L’équipe italo-britannique composée d’Advent-IRBM, de l’Institut Jenner et d’AstraZeneca pourrait voir son vaccin commercialisé d’ici fin novembre (illustration).

Il y a la froideur des immeubles et des pavillons typiques des banlieues industrielles, les places surmontées d’arbres et d’édifices à l’architecture des années 1930 et l’air de la mer, qui s’étire sur la côte juste derrière. Bienvenue à Pomezia, le carrefour des industries pharmaceutiques situé au sud de Rome, à une quarantaine de kilomètres de la capitale. C’est à la sortie de cette commune, rebaptisée la petite Silicon Valley romaine, que se trouve le siège d&...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois