Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Coalition de gauche en tête de peu

30 oct. 2017, 01:21

Les Islandais ont sanctionné, samedi, aux législatives, le gouvernement de centre-droit sortant, mis en cause dans des scandales. La coalition réunissant le Mouvement des Verts et de gauche de Katrin Jakobsdottir, les sociaux-démocrates, le Parti progressiste et le Parti pirate a remporté 32 sièges sur les 63 de l’Althing, le Parlement unicaméral islandais, où siégeront désormais huit partis.

Malgré la victoire de l’alliance de gauche, rien n’assure que le président Gudni Johannesson désignera Katrin Jakobsdottir pour diriger le prochain gouvernement. Le chef de l’Etat confie normalement ce mandat au chef de file de la première formation représentée au Parlement. Il s’agit du Parti de l’indépendance du premier ministre sortant, Bjarni Benediktsson, avec 25% des voix. ATS

Votre publicité ici avec IMPACT_medias