Climat: la Suisse va compenser ses émissions de CO2 via des projets au Pérou

C’est une première mondiale. La Suisse et le Pérou ont signé un accord qui permet à la Confédération de compenser ses émissions de carbone via des projets chez son partenaire sud-américain. Ce partenariat s’inscrit dans le cadre de l’Accord de Paris sur le climat.
20 oct. 2020, 21:01
La présidente de la Confédération a signé l'accord par visioconférence.

La Suisse et le Pérou ont signé mardi un accord qui permet à la Suisse de compenser une partie de ses émissions de CO2 via des projets menés dans le pays d’Amérique du Sud. C’est le premier accord de ce genre au niveau mondial dans le cadre de l’Accord de Paris sur le climat, selon un communiqué de la Confédération.

«Cet accord profite aussi bien à la Suisse qu’au Pérou, et surtout au climat», a souligné la présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga dans un communiqué de son Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC).

 

La ministre péruvienne de l’environnement Kirla Echegaray Alfaro et l’ambassadeur suisse au Pérou Markus-Alexander Antonietti ont signé l’accord aujourd’hui à Lima, sous les yeux de Simonetta Sommaruga, qui a participé depuis Berne via vidéoconférence. L’accord doit entrer en vigueur cette année encore.

Pour mémoire, selon l’Accord de Paris, la Suisse s’engage à réduire de 50 %, d’ici à 2030 ses émissions de gaz à effet de serre par rapport au niveau de 1990. Elle peut poursuivre cet objectif en agissant sur son territoire, mais aussi compenser ses émissions en menant des projets climatiques à l’étranger.