Climat – COP25: 200 militants expulsés après une manifestation à Madrid

Mercredi, environ 200 personnes ont été expulsées du centre de conférences de la COP25 à Madrid. A l’aide de casseroles et de cris tels que «honte, honte, honte», elles manifestaient pour que les Etats agissent contre le changement climatique.

11 déc. 2019, 18:33
epa08062926 People attend a protest supporting the Amazon during the COP25 UN Climate Change Conference at IFEMA Convention and Exhibition Center in Madrid, Spain, 11 December 2019. The summit runs in the Spanish capital until 13 December 2019. EPA/JUAN CARLOS HIDALGO

Des dizaines de jeunes activistes ont été expulsés mercredi du centre de conférences de la COP25 à Madrid, après avoir organisé une manifestation pour demander aux Etats d’agir contre le changement climatique. Ils tapaient sur des casseroles à l’extérieur de la salle où des délégations sont réunies en assemblée plénière.

Environ 200 personnes se sont vu retirer leur badge d’accès à la 25e conférence climat de l’ONU à Madrid, après que des agents de sécurité les ont forcées à quitter le hall où elles manifestaient, ont indiqué plusieurs sources à l’AFP.

 

 

Au cri de «Justice climatique maintenant» et «Honte, honte, honte», les activistes pour le climat et des défenseurs des peuples autochtones ont voulu mettre en garde contre un échec des négociations sur le climat, avant d’être évacués par les services de sécurité et cantonnés à l’extérieur par des personnes de l’ONU.

 

 

Officiellement, les négociations doivent être bouclées d’ici à vendredi soir.

Quelques heures plus tôt mercredi, la jeune militante suédoise Greta Thunberg et la directrice générale de l’ONG Greenpeace, Jennifer Morgan, avaient appelé les Etats à faire plus pour éviter un échec cinglant des négociations à la COP25, où de nombreux points restent en suspens.