Chine: 92 enfants kidnappés pour être vendus ont été libérés

La police chinois a arrêté 301 personnes, suspectées d'avoir participé au kidnapping de 92 enfants et de 2 femmes destinés à être vendus.

28 sept. 2013, 08:45
Residents gather outside the court house where Liu Hui, brother-in-law of jailed Nobel Peace Prize winner Liu Xiaobo, is seeking to appeal his sentence in Beijing, China, Friday, Aug. 16, 2013. The Chinese court on Friday upheld the 11-year prison sentence handed down to Liu Hui, according to the lawyer Shang Baojun. Relatives have denounced Liu Hui's conviction on fraud charges in a real estate dispute as political payback for the strong pro-democracy stance taken by Liu Xiaobo, who was imprisoned on subversion charges in 2009.(AP Photo/Ng Han Guan)

La police chinoise a délivré 92 enfants et deux femmes qui avaient été kidnappés pour être vendus, ont annoncé samedi des médias d'Etat. Elle a arrêté 301 suspects.

L'opération a été menée simultanément dans onze provinces au terme d'une enquête qui a duré six mois, ont précisé la télévision d'Etat et l'agence Chine nouvelle, citant le ministère de la sécurité publique. La date exacte de la libération des enfants et des arrestations n'a pas été précisée.

La politique de l'enfant unique et une préférence traditionnelle pour les garçons, tout particulièrement dans les milieux ruraux, encouragent certains couples à pratiquer des avortements sélectifs. Une pratique à l'origine d'un déséquilibre démographique.

Il arrive également que des femmes soient enlevées pour être vendues ensuite à des hommes célibataires vivant dans des contrées reculées, qui peinent à trouver une épouse.