Réservé aux abonnés

Caracas menace Londres de représailles

Le président vénézuélien Chavez prend la défense de l'Equateur.

22 août 2012, 00:01
data_art_6315598.jpg

Le président vénézuélien Hugo Chavez a menacé lundi le Royaume-Uni de "réponses très radicales" si les autorités britanniques pénétraient par la force dans l'ambassade équatorienne de Londres pour y arrêter Julian Assange. Il a souligné que Quito "n'était pas seul".

"Nous apporterons des réponses très radicales si le Royaume-Uni décidait de violer la souveraineté équatorienne dans l'ambassade de l'Equateur" pour arrêter Julian Assange, fondateur de WikiLeaks, a déclaré Hugo Chavez dans un entretien diffusé par la chaîne télévisée d'Etat VTV. "Nous suggérons au gouvernement britannique qu'...