Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Cameron nie tout accord avec Murdoch

Le premier ministre devant une commission d'enquête.

15 juin 2012, 00:01
data_art_6129274.jpg

Le premier ministre britannique David Cameron, contraint de s'expliquer hier devant une commission d'enquête sur ses liens avec le groupe Murdoch, a démenti tout accord entre son parti et cet empire de presse. Un SMS embarrassant a été dévoilé.

Arroseur arrosé, le chef du gouvernement s'est retrouvé dès 10h sur le gril de la commission Leveson sur l'éthique des médias, qu'il a lui-même mise en place l'été dernier quand le scandale des écoutes téléphoniques s'est révélé dans toute son ampleur. Un exercice difficile pour le premier ministre appelé à se justifier pendant six heures, en direct à la télévision et sous serment, sur ses relations avec le puissant patron de presse Rupert Murdoch et son groupe.

David Cameron a qualifié d' "absurde" l' "idée d'accords explicites" entre son parti et le groupe Murdoch, que les conservateurs sont soupçonnés d'avoir ménagé en échange d'une couverture médiatique favorable et notamment d'un ralliement...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias