Bush accueille le pape en grande pompe

17 avr. 2008, 12:00

George Bush a réservé hier à la Maison-Blanche un accueil fastueux et détendu au pape Benoît XVI. Le souverain pontife a plaidé pour le recours à la diplomatie dans la résolution des conflits et pour le respect des droits de l'homme dans la lutte contre le terrorisme.

Le président américain et le pape ont fait assaut d'amabilités lors de la cérémonie d'accueil sur la pelouse de la Maison Blanche, avant de s'enfermer pour un tête à tête dans le bureau ovale.

Accueilli avec les honneurs militaires, Benoît XVI, qui fêtait hier son 81e anniversaire a assisté en souriant à la parade offerte par des soldats en uniforme de la guerre d'indépendance. «Dans un monde où certains ne croient plus que l'on peut distinguer le vrai du faux, nous avons besoin de votre message pour rejeter cette dictature du relativisme, a déclaré George Bush à son hôte.

Benoît XVI, arrivé mardi à Washington pour un voyage de six jours aux Etats-Unis, a appelé l'Amérique à «soutenir les patients efforts de la diplomatie internationale pour résoudre les conflits», seule allusion à l'attitude critique du Vatican face à l'engagement militaire américain en Irak.

Après leur tête-à-tête, un communiqué a indiqué que les deux hommes «ont réaffirmé leur rejet total du terrorisme ainsi que de la manipulation de la religion pour justifier des actes immoraux».

Par la suite, Benoît XVI a rencontré les évêques américains avec qui il devait évoquer les scandales d'abus sexuels concernant des prêtres, scandales qui ont entamé l'image de l'Eglise catholique aux Etats-Unis. / ats-afp