Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Bruxelles réprimande la Pologne

Dénonçant des atteintes à l’Etat de droit en Pologne, la Commission ouvre une procédure inédite à l’encontre de Varsovie.

14 janv. 2016, 00:41
epa05099576 A general view of the College assembly at the start of  the weekly meeting of the European commission, that will mainly focus on Poland at EU headquarters in Brussels, Belgium, 12 January 2016. Commissioners will debate the response to the Polish rightwing government’s measures hitting press freedom, Polish Public media and supreme court.  EPA/OLIVIER HOSLET BELGIUM EU MEETING OF COMMISSIONER ON POLAND

C’est une première dans l’histoire de l’Union: Bruxelles a déclenché, hier, une procédure formelle d’examen du respect de l’Etat de droit, une des valeurs fondamentales qui sous-tendent la construction européenne, à l’encontre d’un Etat membre de l’UE la Pologne, qui ne cesse d’inquiéter ses partenaires depuis que l’archi-conservateur parti Droit et Justice (PiS) a repris le pouvoir à Varsovie, en octobre 2015.

Le premier vice-président de la Commission européenne, le Néerlandais Frans Timmermans, a rappelé que deux lois adoptées à la hussarde par la nouvelle majorité suscitaient de vives «préoccupations» à Bruxelles. La première a placé les médias audiovisuels publics (radio et télévision) sous le contrôle direct du gouvernement, qui a déjà fait sauter des têtes. La seconde réforme la composition et le mode de fonctionnement de la Cour constitutionnelle polonaise, chargée de vérifier la légalité des lois adoptées par le Parlement.

«Ouvrir un dialogue structuré»

La Commission suspecte Varsovie...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias