Bruxelles envisage de qualifier le Hezbollah de terroriste

La liste des organisations terroristes pourrait s'allonger du nom du Hezbollah si l'Union européenne se décide de l'y placer. Cette réflexion pourrait être liée à l'attentat de mardi en Bulgarie.

06 févr. 2013, 17:23
Le Heubollah serait lié à l'attentat de 2012 en Bulgarie.

L'Union européenne (UE) va étudier la possibilité d'ajouter le Hezbollah à sa liste des organisations terroristes, a déclaré mercredi une porte-parole des services diplomatiques de l'UE. Cette annonce intervient au lendemain de la mise en cause du mouvement chiite libanais dans un attentat en Bulgarie.

Cette possibilité n'est toutefois qu'une option parmi d'autres et aucune décision n'a été prise, a ajouté Maja Kocijancic, la porte-parole. "Actuellement, le Hezbollah ne figure pas sur la liste des organisations terroristes de l'Union européenne et les Etats membres vont examiner diverses options. C'est l'une d'elles mais ce n'est pas la seule", a-t-elle dit à la presse.
 
La question pourrait être abordée le 18 février lors de la prochaine réunion des ministres des Affaires étrangères de l'UE. La Bulgarie a accusé mardi le Hezbollah d'être derrière l'attentat ayant coûté la vie à cinq touristes israéliens l'été dernier à Bourgas, sur la mer Noire.
 
"Calomnies"
 
De son côté, le Hezbollah a accusé Israël de susciter une "campagne internationale de calomnies" contre lui. Le numéro deux du mouvement Naïm Kassem a dénoncé dans un discours "la campagne d'accusations, d'allégations et de calomnies menée par Israël contre le Hezbollah" sans commenter directement les accusations de Sofia.