Réservé aux abonnés

Bruxelles-Ankara: le fossé se creuse

La Commission Juncker publie bientôt son examen rituel des progrès d’Ankara vers l’adhésion à l’UE. Un débat vain et empoisonné.

16 avr. 2018, 00:01
Turkey's President Recep Tayyip Erdogan addresses the members of his ruling Justice and Development Party, in Denizli, Turkey, Saturday, April 7, 2018. (Kayhan Ozer/Pool Photo via AP) TURKEY ERDOGAN

C’est le bal des hypocrites. L’homme qui a décidé de tourner les talons, le président turc Erdogan, jure en maniant l’invective qu’on ne l’a jamais accepté comme partenaire. L’UE s’estime trahie dans ses avances de bonne foi, mais n’a toujours pas trouvé les mots pour prononcer la séparation. D’ici peu de jours, et un an après le référendum qui a fait basculer la Turquie dans l’autocratie, la Commission Juncker va publier son examen rituel des progrès d’Ankara vers l’adhésion à l’UE. De la valse lente, le mouvement a sombré dans la pantomime. L’exercice pourrait être le dernier. Et le pouvoir ...