Brexit: si les Anglais veulent quitter l'UE, l'Ecosse demandera l'indépendance

Le Royaume-Uni votera prochainement sur une éventuelle sortie de l'Union européenne. On parle de "Brexit". Le problème, c'est que sur l'ensemble de la Grande-Bretagne, c'est l'avis des Anglais qui pèsera, de loin, le plus lourd dans le résultat. Du coup, côté Ecossais, on menace de remettre sur pied un référendum pour réclamer l'indépendance.

20 févr. 2016, 13:07
Les Ecossais sont plus attachés à l'Union Européenne que les Anglais.

Si l'Angleterre se prononce pour une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, contre le souhait d'Edimbourg, l'Ecosse fera pression pour qu'ait lieu rapidement un nouveau référendum sur la question de son indépendance. C'est ce qu'a déclaré samedi l'ex-dirigeant nationaliste écossais Alex Salmond.

Nicola Sturgeon, actuelle dirigeante du Parti national écossais et du gouvernement d'Edimbourg, s'est déclarée pour un maintien dans l'UE. Les sondages montrent qu'une majorité des cinq millions d'Ecossais partagent ce choix.

Toutefois, le vote des Ecossais pèsera relativement peu, lors du futur référendum britannique, en regard des 53 millions d'Anglais, qui représentent 84% de la population du Royaume-Uni.

 

"Je pense que le référendum, en Grande-Bretagne, sera serré, il dépendra entièrement des arguments présentés", a dit Alex Salmond.

Si "nous sommes conduits vers une sortie (de l'UE) contre notre volonté par les suffrages de l'électorat anglais bien plus nombreux, les pressions en faveur d'un nouveau référendum sur l'indépendance de l'Ecosse seront irrésistibles et, je pense, viendront rapidement", a estimé Alex Salmond.

Lors du référendum du 18 septembre 2014, les Ecossais ont rejeté l'indépendance par 55% contre et 45% pour. Depuis lors, le SNP a retrouvé des couleurs, s'emparant de 56 des 59 sièges dévolus à l'Ecosse au parlement de Westminster lors des législatives du 7 mai dernier.