Réservé aux abonnés

Bras droit de Guaido arrêté par les renseignements

Le président autoproclamé crie à l’intimidation.

22 mars 2019, 00:01
DATA_ART_12739163

L’opposant vénézuélien Juan Guaido, président par intérim autoproclamé, a dénoncé une manœuvre «vile» et prévenu qu’il ne se laisserait pas intimider après l’arrestation nocturne, hier, de son chef de cabinet. L’opération a été vivement condamnée à l’étranger.

«Ils ont arrêté Roberto Marrero, mon chef de cabinet, en l’accusant de détenir deux fusils et une grenade déposés (intentionnellement chez lui). L’arrestation s’est produite à 2h du matin environ (7h en Suisse)», a annoncé sur Twitter Guaido, engagé dans un bras de fer avec le chef de l’Etat en exercice Nicolas Maduro depuis deux mois.

L’a...