Bolivie: le gouvernement décrète l’état de catastrophe nationale suite aux incendies

Des incendies font rage dans neuf départements boliviens. Ils sont alimentés par la sécheresse qui frappe ces régions. Le pays a été mis en état de catastrophe nationale.
09 oct. 2020, 07:38
Les incendies ont détruit 2,3 millions d'hectares de forêts et de pâturages en Bolivie entre janvier et septembre (ARCHIVES).

Le gouvernement bolivien a décrété jeudi le pays en état de catastrophe nationale en raison des incendies alimentés par une forte sécheresse dans cinq des neuf départements du pays. Cette mesure lui permet de faire appel à l’aide internationale.

«Nous nous déclarons en état de catastrophe nationale en raison de la sécheresse et des incendies», a déclaré la présidente par intérim Jeanine Áñez lors d’un déplacement dans la région de Santa Cruz.

Nous nous déclarons en état de catastrophe nationale en raison de la sécheresse et des incendies.
Jeanine Áñez, Présidente par intérim de la Bolivie

Selon le ministre de la défense, les départements concernés sont ceux de Santa Cruz, Beni (nord-est), Pando (nord), Chuquisaca (sud-est) et Tarija (sud). Celui de la capitale, La Paz, est en cours d’évaluation.

2,3 millions d’hectares détruits

«Des feux naissants se sont regroupés en raison des températures élevées», a expliqué le ministre, déplorant qu’aucune pluie n’est attendue «dans les 10 à 15 prochains jours».

Un rapport de l’ONG fondation des amis de la nature (FAN) a relevé que, de janvier à la fin septembre.

 

 

L’année dernière, d’énormes incendies dans l’Amazonie bolivienne avaient dévasté 6,4 millions d’hectares, selon la FAN.