Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Berlusconi rêve de revanche

Moins de deux mois après les législatives qui ont donné la victoire au centre gauche, près de 20 millions d'Italiens étaient appelés aux urnes hier pour élire de nombreux responsables locaux. Ce scrutin offre au chef du centre droit, Silvio Berlusconi, sa première occasion de revanche.

29 mai 2006, 12:00

Ces élections locales concernent les maires de 1267 communes, dont Rome, Milan, Naples et Turin, les administrations de huit provinces (Mantoue, Pavie, Trévise, Imperia, Ravenne, Lucques, Campobasso et Reggio Calabria). Outre la présidence de la région, la Sicile élit également les 90 membres de son assemblée.

Les bureaux étaient ouverts hier jusqu'à 22h. Ils le seront aujourd'hui de 7h à 15h, sauf en Sicile où le scrutin a eu lieu hier. Le 2e tour des municipales est prévu dans deux semaines.

Les espoirs de Veltroni

A Rome, le maire sortant, Walter Veltroni, un des principaux dirigeants de la gauche, espère remporter le scrutin dès le premier tour contre son principal adversaire, l'ex-ministre de l'Agriculture Gianni Alemanno, membre d'Alliance nationale (droite conservatrice).

Echaudée par les législatives du mois d'avril, quand les sondages à la sortie des bureaux de vote avaient donné un très large avantage à la gauche, écart qui s'était réduit au fil des heures, la télévision publique italienne (RAI) a renoncé aux premiers sondages. Elle ne donnera que des projections aujourd'hui vers 17h30. / ats-afp-reuters

Votre publicité ici avec IMPACT_medias