Réservé aux abonnés

«Battre le populisme sur son terrain»

Nenad Stojanovic, le franc-tireur qui souhaitait un vote sur la mise en œuvre de l’initiative anti-immigration voté par le parlement.
07 janv. 2017, 01:13
SCHWEIZ REFERENDUM MEI SCHWEIZ REFERENDUM MEI

Il est encore étonné, voire légèrement embarrassé, par la tempête qu’il vient de provoquer, mais Nenad Stojanovic assume sa démarche. Le 28 décembre, ce politologue tessinois de 41 ans a jeté un pavé dans la mare en annonçant, par un modeste tweet, le lancement d’un référendum concernant la révision de la loi sur les étrangers qui met en œuvre l’initiative anti-immigration de l’UDC. Il semblait jusque-là que la réforme ne serait pas attaquée.

Attablé dans un tea-room bernois, le Tessinois attire l’attention de la journaliste sur le terme «concernant». «Ce n’est pas un référendum contr...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois