Réservé aux abonnés

Barack Obama rend hommage aux victimes

07 août 2015, 15:34
data_art_9252693.jpg

Hier, Charleston attendait son président. Rassemblée comme jamais sans doute, cette cité du sud, qui fut une plaque tournante majeure de l'esclavage, ne l'avait été, pour pleurer, prier et faire le deuil du pasteur Clementa Pinckney, tombé avec huit de ses paroissiens sous les balles du jeune suprémaciste blanc Dylann Roof, lors d'une attaque contre l'église noire Emanuel, neuf jours auparavant.

Plusieurs milliers de personnes étaient attendues pour des funérailles prévues dans les locaux de l'Université de Charleston, à quelques pas du lieu du massacre, où des inconnus continuent d'apporter f...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois