Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Barack Obama a rencontré le dalaï lama

19 févr. 2010, 04:15

Le dalaï lama s'est rendu hier à la Maison-Blanche pour y rencontrer le président américain Barack Obama en dépit des protestations de Pékin. La Chine accuse le chef spirituel des Tibétains en exil d'avoir des visées sécessionnistes.

La rencontre devait toutefois suivre un protocole étudié pour éviter d'envenimer un peu plus les relations avec Pékin: le dalaï lama devait être reçu loin des caméras dans la salle des Cartes de la Maison-Blanche, et non dans le Bureau ovale du président.

Pékin s'oppose à tout contact entre des dirigeants étrangers et le chef des bouddhistes tibétains, âgé de 74 ans, qui s'est exilé en Inde en 1959 et dont l'enseignement spirituel lui a valu une grande popularité dans le monde et le prix Nobel de la Paix en 1989, 20 ans avant le président américain. Barack Obama avait évité le dalaï lama lors d'une visite de ce dernier à Washington en 2009, provoquant l'irritation des défenseurs des droits humains. Mais cette fois, il est resté sourd aux admonestations chinoises. Après la rencontre d'hier, tous les présidents américains depuis George Bush père en 1991 auront rencontré le dirigeant tibétain.

L'administration américaine insiste sur le fait que Barack Obama reçoit le dalaï lama en tant que dirigeant spirituel, mais, selon certaines sources, cherche aussi à connaître l'état d'avancement du dialogue difficile entre ses émissaires et le gouvernement chinois. Pékin a averti que la visite du dalaï lama nuirait aux relations américano-chinoises. Mais certains analystes aux Etats-Unis estiment que ces protestations du régime communiste ont avant tout des visées de politique intérieure et que les dirigeants chinois, comme Barack Obama, ne perdent pas de vue les avantages de la coopération entre les deux puissances. /ats-afp

Votre publicité ici avec IMPACT_medias