Réservé aux abonnés

Avec les drones, Obama crée un nouveau droit de la guerre

La polémique fait rage sur le "droit de tuer" du président.

08 févr. 2013, 00:01
data_art_6791346.jpg

L'Amérique ne "torture pas" , avait déclaré à son arrivée aux affaires en 2009 le président Obama. Il avait immédiatement demandé la publication des fameux mémos juridiques de l'Administration Bush, qui justifiaient l'utilisation par la CIA de "techniques d'interrogatoire renforcées" dans sa guerre contre le terrorisme. Les pratiques de torture avaient été déclarées interdites.

Ironie de l'histoire, ce même président s'est depuis arrogé un droit de tuer, demandant à son tour à ses conseillers de rédiger une série de mémos donnant une justification juridique à ses décisions d'élimination de...