Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Ariel Sharon s'éteint à Jérusalem

L'ancien Premier ministre israélien Ariel Sharon s'est éteint dans sa 85e année, après avoir passé huit années dans le coma.

11 janv. 2014, 13:45
Ariel Sharon, then Israel's Prime Minister-elect, looks up as his touches Judaism holiest site, the Western Wall, in Jerusalem, Wednesday, Feb. 7, 2001.Sharon underwent an additional brain scan Saturday, as doctors prepared to assess how much damage the Israeli leader has suffered from his severe stroke. (KEYSTONE/AP Photo/David Guttenfelder)

L'ancien Premier ministre israélien Ariel Sharon est décédé, annonce samedi la radio militaire, citant un membre de son entourage. Agé de 85 ans, il était dans le coma depuis huit ans à la suite d'une attaque cérébrale.

Des médias israéliens ont également annoncé le décès de l'ancien Premier ministre. L'hôpital dans lequel Ariel Sharon était traité a annoncé la tenue d'une conférence de presse vers 13h GMT (14h en Suisse).

Surnommé "le bulldozer" à la fois pour son style et sa corpulence, cet ancien général a longtemps été un farouche partisan de la colonisation des territoires palestiniens, avant de devenir l'artisan inflexible du retrait israélien de la bande de Gaza en 2005.

Un "criminel", selon les dirigeants palestiniens

Les dirigeants palestiniens ont qualifiéAriel Sharon de "criminel" samedi. Ils ont déploré que l'ancien homme fort de la droite israélienne n'ait pas été traduit devant la justice internationale.

"Sharon était un criminel, responsable de l'assassinat d'Arafat et nous espérions qu'il comparaisse devant la Cour pénale internationale (CPI) en tant que criminel de guerre", a déclaré à un dirigeant du Fatah, Jibril Raboub.

Le Hamas, au pouvoir à Gaza, a qualifié de "moment historique" la "disparition de ce criminel aux mains couvertes de sang palestinien".

Votre publicité ici avec IMPACT_medias