Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Après les ravages d’Irma, l’angoisse de l’arrivée de José

Alors que les secours entrent tout juste en action, St-Martin et St-Barthélemy doivent à nouveau se protéger.

09 sept. 2017, 00:47
DATA_ART_11496133

Quand on s’approche des côtes de Saint-Martin, c’est d’abord la couleur qui frappe le regard. D’ordinaire verdoyantes, les collines qui font le relief de l’île touchée par le cyclone Irma depuis trois jours sont brunes. Dépouillées. Comme brûlées. Sur le port, un conteneur est renversé, plié et éventré. A côté, un groupe de touristes américains attendent de prendre un bateau qui pourra les emmener loin d’ici. Autour de Marigot, la capitale de la partie française de l’île, c’est une véritable scène de cauchemar. Les toits des maisons sont crevés, les tôles pliées, arrachées, les panneaux défoncés, les fils électriques au sol. Quelques rues sont encore légèrement inondées et encombrées de branches, de débris en tout genre, de déchets.

Entre deux ouragans, les îles françaises des Antilles de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy tentent de panser leurs plaies dans l’urgence. Une ambiance de chaos règne sur les deux îles où Irma a...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias