Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Angelina Jolie choquée

L'actrice américaine Angelina Jolie (photo keystone) est préoccupée par les présumés sites noirs de la CIA en Europe. Ambassadrice du Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés, elle s'est exprimée hier à Davos lors d'un débat de l'Open Forum consacré aux droits de l'homme. Il faut enquêter sur tous les pays qui violent les droits humains, y compris les Etats-Unis, a affirmé la comédienne, devant une salle comble.

28 janv. 2006, 12:00

«Les droits de l'homme ont connu un recul ces quatre dernières années, y compris dans des pays qui en faisaient la promotion auparavant», a pour sa part déploré Kenneth Roth, le directeur de l'ONG Human Rights Watch. A ses yeux, la guerre contre le terrorisme ne devrait en aucun cas être une excuse pour violer les droits fondamentaux.

Le responsable a regretté le mauvais exemple donné par Washington. Il a cité une conversation qu'il a eue l'an dernier au Forum économique mondial au sujet de cas de tortures avec un responsable égyptien. Lequel lui a répondu: «Que voulez-vous, c'est ce que font les Etats-Unis!» /ats

Votre publicité ici avec IMPACT_medias