Réservé aux abonnés

Andrea Nahles démissionne, Berlin fragilisé

Cible de fortes critiques après le naufrage électoral des élections européennes, la cheffe du SPD annonce son retrait de la vie politique.

03 juin 2019, 00:01
epa07619434 (FILE) - German Social Democratic Party (SPD) chairwoman and faction chair in the German parliament Bundestag Andrea Nahles speaks during a press statement after the board meeting of the SPD in Berlin, Germany, 27 May 2019 (reissued 02 June 2019). According to media reports, Nahles is to resign from her post as SPD chairwoman and faction leader.  EPA/HAYOUNG JEON (FILE) GERMANY PARTIES SPD NAHLES

Un nouveau coup de boutoir est venu ébranler, hier, les bases toujours plus fragiles de la coalition de partis qui gouverne à Berlin. Dans une lettre adressée aux militants de son parti, la présidente du SPD, Andrea Nahles, a en effet fait savoir qu’elle allait démissionner, aujourd’hui, de la présidence du parti et, demain, de la présidence du groupe parlementaire: «Les débats à l’intérieur du groupe et de nombreux retours venus de l’intérieur du parti m’ont convaincue que je ne dispose plus du soutien nécessaire à l’exercice de mes fonctions», a-t-elle affirmé. Selon un porte-parole du SPD, ...