Américains accusés de «vols» d'enfants

01 févr. 2010, 12:04

Dix ressortissants américains ont été arrêtés par la police haïtienne sous le soupçon d'avoir «volé» une trentaine d'enfants âgés de 2 mois à 14 ans, ont indiqué les autorités. Le pays, dévasté par le séisme du 12 janvier, craint une résurgence des trafics d'enfants.

Samedi, le ministre haïtien des affaires sociales et du travail, Yves Christallin avait annoncé que dix Américains, cinq hommes et cinq femmes, avaient été appréhendés près de la frontière dominicaine, en compagnie d'une trentaine d'enfants qu'ils avaient «volés». «C'est un vol, ce n'est pas une adoption», a-t-il dénoncé. La plupart des enfants ont même «encore de la famille», a déclaré Patricia Vargas, directrice régionale du centre d'accueil de l'association SOS Children's Village qui héberge les enfants.

Un proche des Américains arrêtés a indiqué à la chaîne de télévision NBC qu'ils étaient inculpés de trafic d'enfants, et que cette affaire était, selon lui, un malentendu administratif. Dans des entretiens accordés à la presse américaine, les accusés se sont élevés eux contre cette accusation. «Nous n'avons strictement rien à voir (avec le trafic d'enfants). C'est exactement ce contre quoi nous essayons de lutter», a dit Laura Silsby, la cheffe du groupe, au quotidien «Idaho Press-Tribune» hier. Elle et ses compatriotes sont membres d'une association caritative baptiste dénommée «Le refuge pour une nouvelle vie des enfants», basée dans l'Idaho. Fervents chrétiens, ils affirment être portés par leur foi. Une enquête a été ouverte pour déterminer dans quelles circonstances les Américains sont entrés en possession des enfants. /ats-afp