Réservé aux abonnés

Allemagne: le scandale Wirecard sous la loupe du Bundestag

Une commission d’enquête s’empare du versant politique de cette escroquerie à plusieurs milliards d’euros.
09 oct. 2020, 00:01
/ Màj. le 09 oct. 2020 à 06:58
Favori pour succéder à Angela Merkel, Olaf Scholz est pris dans la tourmente du scandale Wirecard.

C’est hier, à Berlin, sous la coupole du Bundestag, qu’a eu lieu la séance constitutive de la commission d’enquête parlementaire sur le scandale Wirecard. Créée à l’initiative de trois partis d’opposition, le Parti libéral (FDP), les écologistes (Alliance 90/Les Verts) et la gauche radicale, elle va tenter de découvrir pourquoi toutes les structures de contrôle, économiques et politiques, n’ont tiré la sonnette d’alarme que très tardivement. Et ce, malgré l&...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois