Alerte au tsumani levée au Japon

Un tremblement de terre de magnitude 6,6 s'est produit lundi matin sur l'île japonaise Yonaguni, près de Taïwan. Un tsunami était redouté mais l'avis a été annulé.

20 avr. 2015, 07:16
2015-04-20_0751

Un avis de tsunami émis lundi matin par l'Agence japonaise de météorologie pour des îles du sud du Japon a été levé peu de temps après, a indiqué le service. Aucun raz-de-marée n'a finalement été mesuré après un séisme de magnitude 6,6, malgré des informations de possible montée d'eau données précédemment.

Un violent tremblement de terre était survenu à 10h43 locales (03h43 heure suisse) sur l'île Yonaguni, près de Taïwan. "Nous avertissons la population de ne pas approcher des côtes", avait déclaré Satoshi Shimoji, un responsable de l'île de Miyako où un petit tsunami d'un mètre était redouté avant que l'avis ne soit annulé.

"Une secousse importante de plusieurs dizaines de secondes a été ressentie", a précisé un témoin à la chaîne publique NHK. "Nous avons monté une cellule spéciale pour rassembler les informations", avait indiqué le porte-parole du gouvernement japonais, Yoshihide Suga, lors de son point de presse matinal.

La magnitude a été évaluée à 6,6 par l'institut américain de géophysique (USGS). La secousse a été ressentie à Taipei, d'après des témoins et des images d'une chaîne de TV sur place.

Le Japon avait enregistré un petit tsunami en février dernier, lequel était cependant sans commune mesure avec celui du 11 mars 2011 qui avait atteint plusieurs dizaines de mètres par endroits et directement tué plus de 18'000 personnes. Le Japon est situé à la jonction de quatre plaques tectoniques et enregistre chaque année environ 20% des séismes les plus violents recensés sur la planète.