Air du temps: tourisme volcanique indécent

Les touristes affluent sur l’île de La Palma pour voir le spectacle d’un volcan en éruption alors que des milliers de personnes vivent dans la désolation. De quoi choquer Julian Cerviño dans son «Air du temps».
09 déc. 2021, 17:05
/ Màj. le 13 déc. 2021 à 05:30
AirDutemps-JulianCervino

Les années ont beau passer, on s’étonne et on se désole encore des comportements de certains humains. Un exemple, pas au hasard: depuis plusieurs mois, l’éruption du volcan de la Cumbre Vieja («vieille cime», en espagnol) à La Palma plonge les milliers d’habitants de cette petite île des Canaries dans un profond désarroi. 

Ils sont nombreux à avoir perdu le fruit du travail de toute une vie. Et cela ne s’arrange pas vraiment. Le cratère de ce volcan ne cesse de cracher du feu et sa lave calcine tout sur son passage. En plus, des tremblements de terre secouent quotidiennement la région des Canaries. Bref, la désolation est totale, les reportages quotidiens des médias espagnols reflètent une réalité terrible.

Pourtant, certaines personnes ne trouvent rien d’autre à faire durant leurs congés que de se rendre sur cette île pour admirer le spectacle de ce volcan en éruption de près. Pour de vrai, c’est toujours mieux qu’à la télé.

Alors, d’accord, plusieurs sites volcaniques sur la planète attirent les touristes et le «spectacle» est parfois somptueux. Mais dans le cas présent, on ne comprend pas trop. Qu’est-ce que ces gens vont regarder alors que des milliers de personnes sont obligées de quitter leurs foyers pour se protéger de ce volcan?  

Ce manque de décence dépasse l’entendement. Puisqu’on ne peut pas l’interdire, cette forme de tourisme devrait être surtaxée pour son indécence. Et ses bénéfices versés aux victimes dudit volcan. Tant qu’à faire…

par Julian Cerviño