Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Actions dans le métro et les écoles

03 sept. 2019, 00:01
Secondary students hold up their smartphone lights on during a protest in Hong Kong, on Monday, Sept. 2, 2019. Hong Kong has been the scene of tense anti-government protests for nearly three months. The demonstrations began in response to a proposed extradition law and have expanded to include other grievances and demands for democracy in the semiautonomous Chinese territory. (AP Photo/Kin Cheung) Hong Kong Protests

Des milliers d’étudiants vêtus de noir ont manifesté, hier, à Hong Kong, au premier jour d’une campagne de boycott des cours de deux semaines. Ils entendent ainsi maintenir la pression sur un gouvernement local loyal à Pékin qui n’a fait aucune concession majeure.

A un week-end marqué par de violentes échauffourées entre radicaux et forces de l’ordre a succédé une journée d’actions diverses témoignant encore de la créativité du mouvement. En ce jour de rentrée, des lycéens ont ainsi formé des chaînes humaines devant leurs établissements tandis que des infirmières se sont alignées dans des couloirs en brandissant des pancartes. L’ex-colonie britannique connaît, depuis trois mois, sa plus grave crise politique depuis la rétrocession en 1997, avec des actions quasi quotidiennes pour dénoncer l’ingérence grandissante de la Chine dans les affaires intérieures de cette région semi-autonome.

Pékin, qui affiche un soutien indéfectible au gouvernement hongkongais, a multiplié les menaces et...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias