Accusés du meurtre de leur petite fille, ils écopent de trois ans de prison

Deux Américains accusés d'avoir affamé leur fille jusqu'à son décès ont été condamnés jeudi à trois ans de prison. Ils se disent innocents.
07 août 2015, 13:32
La famille Huang avec Gloria et l'un de ses deux garçons.

Un tribunal du Qatar a condamné jeudi un couple d'Américains à trois ans de prison. Ils avaient provoqué la mort de leur fille adoptive, née au Ghana.

Matthew et Grace Huang doivent s'acquitter en outre d'une amende de 15'000 riyals (4100 dollars), chacun, selon le verdict prononcé par le juge du tribunal de Doha. Ce juge n'a pas précisé les charges exactes pour lesquelles les Huang ont été condamnés, ajoutant que le couple devrait être expulsé une fois leur peine exécutée.

Le couple a quinze jours pour interjeter appel, selon le tribunal.

Le 5 février, le tribunal a refusé la demande du couple, qui avait été remis en liberté en novembre dernier, de quitter le pays pour rejoindre leurs deux autres enfants aux Etats-Unis.

Trafic d'organes évoqué

Matthew et Grace Huang avaient été arrêtés après la mort en janvier 2013 de leur fille adoptive Gloria, qui était âgée de huit ans et souffrait selon la famille de troubles d'alimentation. Le couple est accusé par la justice d'avoir provoqué la mort de la fillette en l'affamant, en vue d'un trafic d'organes.

Les deux Américains ont plaidé non coupables. Le procureur général avait réclamé la peine de mort. "Nous avons perdu notre fille (...) et ce tribunal a pris plus d'une année de nos vies. Nous sommes innocents, nous sentons que nous avons été kidnappés. Nous voulons juste rentrer chez nous", avait alors déclaré Matthew Huang aux journalistes.

Troubles de l'alimentation

La fillette, qui vivait dans un orphelinat au Ghana quand elle a été adoptée en 2009, souffrait de troubles d'alimentation dus "à la situation de pauvreté extrême qu'elle a connue dans sa petite enfance", selon un site internet défendant le couple.

Les deux autres enfants du couple, également adoptés et d'origine africaine, ont été autorisés en octobre à gagner les Etats-Unis en compagnie de leur grand-mère. Le couple s'était installé au Qatar en 2012, où Matthew Huang, un ingénieur, travaillait sur un projet d'infrastructure.